Babi en portage: pas si simple!

S'il y a bien une chose que les BABIs adorent, c'est être portés! Comme on ne peut pas les garder h24 dans les bras (ce que babi chou aimerait bien), nous sommes sauvés par les solutions de portage! Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets.

Par ailleurs, avec l'expérience du portage, j'ai compris que les conseils qu'on donne aux mamans en général ne sont souvent pas adaptés aux mamans de babi! Difficile d'improviser pour trouver un équilibre naturel entre les conseils physio ne connaissent pas les babis et les conseils anti-maternage qui ne connaissent pas non plus les babis.

Petit tour d'horizon des différents portages testés et approuvés par ma princesse et moi (et oui, l'avis du porteur compte un peu quand même...).

Je précise que je n'ai aucun lien commercial avec les marques ou les sites dont je parle 😉

 

L'écharpe traditionnelle, premier acte

imageC'est l'écharpe que j'avais acheté pendant ma grossesse, une écharpe simple, de la marque BabyMoov. Une belle écharpe grise que j'avais été toute heureuse de mettre dans ma valise pour la maternité. Tout le monde m'avait conseillé la fameuse Storchenwiege mais perso, je n'aimais pas du tout les coloris en chevron.

Pour ma première expérience en écharpe, je me souviens parfaitement de ma sortie de la maternité: alors que je rassemblais mes affaires, babi chérie a commencé à hurler; je ne vous raconte pas la pression pendant que je préparais ma valise pour la sortie (il fallait libérer la chambre donc pas le temps de se poser, calmer le jeu, etc..). Ma valise prête, je commence à installer ma fille en écharpe. Evidemment, j'étais seule avec bébé à ce moment-là (il faut bien que la voiture soit rapprochée). Pffffiiiiiooouuuuuu épreuve totale!!! j'étais persuadée qu'en la mettant en écharpe, ma princesse allait se calmer.

Pas du tout! elle redoublait de cris et pleurs. A force, on était en sueurs toutes les deux. Tant bien que mal, j'ai réussi à faire le nœud mais pas facile avec un bébé qui s'agite et pleure. J'avais peur de faire tomber ma fille. Elle devait sentir que mes mains n'étaient pas très assurées: ça a été très dur! J'avais pourtant fait un atelier de portage avant la naissance de ma princesse, mais en situation, rien à voir...

Ma babi princesse a fini par se calmer mais j'avais subi un coup de stress comme j'en avais rarement connu! et ce ne serait pas le dernier...

J'ai recommencé plusieurs fois dans les 2 jours qui sont suivi. Idem. C'était bien trop stressant pour moi et pour elle. Moment de douceur? "t'as qu'à croire!" comme disait ma grand-mère. Je m'emmêlais l'écharpe à cause du stress et je perdais mes moyens avec ce bébé qui se débattait et hurlait.

J'ai réalisé que je n'avais pas encore la dextérité nécessaire pour utiliser ce modèle et je me suis jetée sur mon ordinateur pour trouver une solution.

 

L'écharpe sans nœud: une révélation!

Je ne connaissais quasiment aucune autre solution de portage, et j'ai passé un peu de le net afin de trouver ce qui a été pour moi, complètement novice, une véritable révélation: il existe des écharpes de portage sans nœud ! j'ai opté pour celle de Ti-Wawita (en beige avec une broderie que j'ai pu choisir). Je l'ai reçu en 48h, et je ne l'ai plus quitté pendant 2 mois.

Le top du top! ça allait vite puisqu'il s'agit d'enfiler 2 bandes de tissus en les croisant et de mettre bébé dedans: j'étais beaucoup plus cool puisque pas besoin de manipuler bébé et croiser / nouer / ajuster l'écharpe en même temps. Je ne m'en séparais plus et j'ai fait de la pub gratuite pour Ti-Wawita à tout mon entourage 😉 (promis, je ne touche rien;-) ).

nissanou-porte-bebe-echarpe-de-portage-sans-noeud-vert-idee-cadeau-naissance-941887158_ML
Principe de l'écharpe sans nœud 😉

Pendant les premières semaines , ça m'a sauvé. Pour sortir et pour tout aussi: cuisiner, faire du ménage, aller aux toilettes (glamour un jour, glamour toujours). Ma fille s'y sentait très bien, j'étais aussi à l'aise et je n'appréhendais plus le moment où j'allais la mettre dedans. Elle n'était pas complètement blottie et ça lui convenait!

Mais à 1 mois- 2 mois, ma fille tenait très bien sa tête et elle commençait à beaucoup gigoter dans l'écharpe. A force, j'ai compris que ma babi ne voulait quasiment plus être portée que face au monde! Comment face au monde aussi petite (à peine 2 mois)? Je m'étais bien renseignée sur le portage, la physiologie, etc... c'était beaucoup trop tôt, enfin "on" disait que c'était beaucoup trop tôt. Donc j'ai essayé de continuer à la porter contre moi mais ça redevenait très pénible pour nous 2. Je me suis finalement dit que ça ne servait à rien de m'entêter et j'ai décidé de suivre mon instinct. J'ai donc repris ma BabyMoov (pas possible de porter face au monde avec ma Ti-Wawita)!

 

L'écharpe 2, Le Retour

J'ai donc osé braver la consigne et je me suis mise à porter ma princesse face au monde. Mon écharpe classique m'a été très très utile à ce moment-là. Et là, comme j'étais beaucoup plus à l'aise avec le portage et ma fille aussi, j'ai pu faire les nœuds que je voulais, les manipulations me semblaient beaucoup plus simples. J'ai passé du temps sur YouTube pour trouver des tutos, et ça m'a bien aidé!

Bien entendu, quand des mamans "physio" me voyaient dans la rue, bonjour les regards genre "quand on sait pas vraiment porter un bébé en écharpe, on ne le fait pas". Il y en avait même une qui est venue me voir dans la rue à moitié en courant tellement ça la démangeait, il fallait sauver mon bébé de ce portage inapproprié! aaaarrrrrghhhhhh, de quoi je me mêle madame?????

Mais j'ai tenu bon et ça m'a aidé à prendre une vraie confiance dans mon instinct et mon savoir-faire avec ma fille.

On est restée comme ça pendant 1 an. Parfois je reprenais mon écharpe sans nœud (juste une bande) pour porter ma fille sur le côté.

Finalement, la matière "élastique" finit par être inconfortable quand bébé passe un certain poids: le poids du bébé tire sur l'écharpe et il faut la réajuster souvent. C'est là que j'ai compris pourquoi mes copines avaient opté pour la Storchenwiege qui n'est pas du tout élastique et permet à la fois un maintien plus ferme et confortable.

Si j'avais su...

téléchargement
face au monde!

Avec le recul (je vais me faire hurler dessus), j'aurais clairement dû prendre un porte-bébé préformé et semi-rigide type babybjörn quand ma babi princesse tenait bien sa tête et qu'elle voulait être face au monde. En effet, quand ma fille finissait par s'endormir puisqu'elle était super bien face au monde, je devais retenir sa tête alors que j'ai l'impression qu'avec un portage plus rigide sa tête aurait été mieux tenue (possibilité de remonter le petit rabat et de poser sa tête dessus). Mais comme je culpabilisais un peu déjà de la porter face au monde, je n'allais pas non plus la mettre dans un porte-bébé non validé "physiologique" par la nature-maternista que je voulais être ;-). J'aurais dû aller au bout de ma démarche, ça m'aurait facilité.

Bref, à 1 an, pour ma babi au super grand gabarit, on ne pouvait plus aller plus loin en écharpe. Je me suis orientée vers un porte-bébé cette fois, le Manduca!

Le Manduca

J'ai profité d'une vente privée à -50% pour acheter mon super Manduca : j'avais découvert ce portage lors de travaux de papier peint chez une amie. Je ne pouvais pas laisser ma fille gambader à sa guise et elle ne voulait pas trop me lâcher non plus: ça commençait à devenir bien galère et mon amie m'a alors prêté son manduca... une autre révélation pour moi et ma fille.

manduca_size-it_example
Super Manduca!

Vu son poids et sa taille (on lui donnait déjà facilement 2 ans), c'était une solution idéale: les bretelles sont ultra confortables, les multiples sangles de réglages permettent vraiment de bien adapter le portage à la morphologie du bébé. Ce confort permet de porter bébé assez longtemps, donnée importante pour les porteurs de bébé aux besoins intenses.

On a d'abord testé la position ventrale, puis dans le dos. Comme elle était plus grande, c'était plus simple de la mettre sur le dos: ma Speedy babi comprenait qu'elle pouvait chuter si elle s'agitait. Même enceinte, j'ai pu la porter ainsi. Bien-sûr de façon moins intensive mais nous en avons bien profité.

Avec ma fille, on appelle ça "faire le koala": à plus de 17kg, elle voudrait encore en profiter mais sincèrement, c'est trop compliqué pour moi maintenant de la porter. C'est son petit frère qui en a aussi profiter dès la naissance et je trouve que ce porte-bébé est super pour babi, bébé et porteur 😉

Le prix est plus élevé qu'une écharpe mais l'investissement en vaut la peine: vous pouvez en trouver facilement sur Le Bon Coin, il y a aussi des ventes privées directement sur le site 2 fois par an. Et on peut l'utiliser dès la naissance.

 

ça vous a intéressé? alors partagez!

 

3 thoughts on “Babi en portage: pas si simple!

  1. Nath says:

    Encore un post fabuleux ! Pour ma part j’ai fait que des âneries dès la naissance au niveau du portage… j’ai acheté un sling mais pas top pour un babi. Et un porte-bébé mais carrément nul où le gamin est droit comme un i dedans. Ce n’est que cet été que ma cousine m’a remise dans le droit chemin en me faisant prendre un Buzzidil. Je le porte dans le dos et je revis…

  2. Penelope says:

    Merci pour ce partage ! Ma seule suggestion : plus de photos pour illustrer !! 🙂
    Je confirme l’écharpe sans noeuds avec les 2 bandeaux élastiques ça m’a aussi sauvé la vie… (la mienne a une partie supplémentaire pour sécuriser, mais je ne l’utilise plus vraiment). Je n’ai encore jamais réussi à mettre ma babi dans une écharpe classique (enfin si, environ 5 minutes lors d’un atelier), ni dans le physiocrates JPMBB (a vu d’oeil équivalent au manduca présenté ici). On a connu aussi le face au monde précoce et on porte majoritairement à bras, alternativement le papa et moi (j’ai la chance immense qu’il soit infiniment – ou presque – disponible), pas évident mais c’est clairement le bébé qui décide…

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.